L'assemblée constitutive

Patrimoine. Tunvezh veillera sur l'église de Kérity

19 septembre 2010 – Le Télégramme


 

 

Vendredi soir, à la veille des Journées du patrimoine, une quarantaine d'habitants de Kérity se sont offert un beau cadeau, en portant sur les fonts baptismaux l'association «Tunvezh» (Thumette en breton) qui s'est fixée comme objectifs la sauvegarde et la valorisation de l'église Sainte-Thumette et de son environnement. C'est à l'initiative d'Édith Criquet, native de Kérity et retraitée, après un parcours professionnel dans la région parisienne, qu'une quarantaine de Kéritiens se sont réunis à l'église. Une église construite entre le XIIIe et le XVIesiècle et classée par les Monuments historiques.

Des konchennoù productifs

Édith Criquet, revenant régulièrement à Kérity a très vite voulu contribuer à sauver l'église qui l'a vue grandir. En questionnant sa famille, elle découvre l'histoire de ce lieu où sont actuellement célébrées des messes en alternance avec les autres lieux de culte de la commune. Dans les années 1950, l'église était une ruine, ne servant qu'à entreposer du matériel de pêche. Très vite, elle apprend qu'à cette époque, sa mère avait été, avec les femmes de Kérity, à l'origine du premier sauvetage de l'édifice. En 1950, les femmes avaient l'habitude de se recevoir quotidiennement pour un «Café picot». On y apportait son ouvrage de dentelle et on «konchennait» beaucoup. L'état du lieu était au centre des discussions... Leur mobilisation s'est traduite par l'obtention, en 1951, des subventions et d'aides pour la mise en place d'un toit destiné à préserver le bâtiment...

L'histoire se répète

Édith Criquet se retrouve, 60 ans plus tard dans le même état d'esprit que sa mère: «Il faut sauver Sainte-Thumette». Quarante Kéritiens ont entendu l'appel. «Nous sommes en train de perdre notre église. Le lierre attaque les murs extérieurs et fait régulièrement tomber des pierres; nous avons le devoir de poursuivre le travail que nos mères ont commencé. Elles ont mis un toit, nous sauverons les murs», commente Édith Criquet. Une initiative approuvée par l'abbé Kérouanton, prêtre de la commune présent à l'assemblée constitutive.

À noter L'association Tunvezh se réunira pour élire son bureau en début de semaine prochaine.



24/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres